tables de multiplication

L’enfant dyscalculique et ses difficultés en matière de tables de multiplication

La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l’apprentissage du nombre, du calcul et des valeurs numériques caractérisé par des difficultés en mathématiques. En matière de table de multiplication, l’enfant atteint de dyscalculie a du mal à retenir les tables et nécessite des soutiens spéciaux pour avancer dans le domaine.

  • Manifestation du problème de dyscalculie chez l’enfant en matière de table de multiplication

La dyscalculie est un problème très sérieux qui pourrait causer l’échec de l’enfant atteint par ce trouble au niveau scolaire d’abord et dans la vie en générale. Il est donc important de le diagnostiquer à temps et de le traiter. Mais comment cela se manifeste-t-il véritablement si on prend l’exemple des tables de multiplication ? Il faut noter que la dyscalculie touche tous les domaines de la mathématique dont les tables de multiplication, certes, il crée un grand retard dans l’apprentissage et l’application des opérations arithmétiques de base telles que l’addition, la soustraction, la division et bien évidemment la multiplication. L’enfant atteint par ce problème a des difficultés dans la comptine mais également dans l’écriture et même la lecture de nombres. L’enfant est incapable de comprendre, d’appliquer et de raisonner car il a une défaillance au niveau logique.

  • Traitement spécial des enfants dyscalculiques dans l’apprentissage des tables de multiplication 

Une fois l’enfant diagnostiqué dyscalculique, il fera face à une évaluation pour déterminer l’importance du trouble et ensuite décider sur la rééducation qui correspond à son cas. Il faut noter qu’on ne peut pas guérir entièrement d’une dyscalculie mais il est possible d’alléger ses symptômes pour que l’enfant victime puisse avoir une vie scolaire et sociale plus confortable. En effet, l’enfant dyscalculique a besoin de beaucoup plus d’attention, de patience et de temps pour assimiler les calculs et les opérations mais plus particulièrement ses tables de multiplication. Pour cela, l’intervention d’un orthophoniste est nécessaire et il va proposer une rééducation, en plus de la rééducation prescrite, l’enfant doit aussi bénéficier d’une prise en charge individuelle en classe.

  • Risques dans le cas d’un retard de diagnostic de la dyscalculie

Si la dyscalculie n’est pas diagnostiquée à temps, traitée à l’enfance et a déjà causé en retard conséquent, l’enfant pourra être transférer dans une classe inférieure pendant ses cours de math et ainsi bénéficier d’un enseignement adapté à sa situation. Les conséquences de ce retard de diagnostic peut également devenir très handicapante à l’âge adulte. Certes, les problèmes deviendront plus sérieux et plus importants que ceux durant l’enfance si on ne cite que les difficultés à mesurer la distance, le poids, … ; les difficultés à se repérer dans le temps, à lire une montre et même des difficultés à s’orienter ; etc …